Contactez-nous: : 33 951 85 58 ou par : resopp@resopp-sn.org
Vous êtes ici: Accueil ->Programmes de renforcement ->OSIRIS

A voir aussi

OSIRIS

PRESENTATION DU PROJET OSIRIS :

(JPG)

Le projet Offre de Services Intégrés en milieu Rural pour l’Inclusion Sociale (OSIRIS) est acquis dans le cadre de l’appel à proposition de l’Union Européenne : « Favoriser l’autonomisation pour améliorer les moyens de subsistance des personnes marginalisées, vulnérables et dépendant de l’économie informelle, notamment grâce au développement des compétences, et à l’éducation et à la formation professionnelles » (Référence : EuropeAid/135181/C/ACT/Multi).

Grâce à cette acceptation le Sénégal bénéficie à travers le demandeur (ADG ) et ses partenaires (le GRET , le GRAIM , la CNAAS , le RESOPP et la COOPEC-RESOPP ) d’une importante subvention de l’Union Européenne.

Le projet est né d’un partenariat solide entre l’ADG, le GRET, le GRAIM, la CNAAS, le RESOPP et la COOPEC-RESOPP sur la base de la plus-value de chacune des organisations. Il se déroule sur une période de 4 ans, ayant commencé le 1er janvier 2015 et se clôturant le 31 décembre 2018.

OSIRIS consiste à renforcer l’’action en milieu rural du RESOPP, une Union de Coopératives regroupant à ce jour environ 33.000 membres dans 5 régions du Sénégal. Le projet consiste à élargir l’activité du RESOPP, tant du point de vue géographique (affiliation de 3 nouvelles coopératives dans 3 nouvelles régions d’intervention : Kaolack, Tambacounda, Fatick) que de la diversité des services proposés (introduction de l’assurance santé et de l’assurance agricole, renforcement de la formation). Avec ce projet la zone d’intervention du RESOPP passe de 5 à 8 régions.

(JPG)

L’objectif spécifique du projet est « d’améliorer la protection sociale et économique des populations rurales vulnérables dépendant de l’économie informelle, en déployant une offre de services coopératifs et mutualistes dans 8 régions du Sénégal ».

Pour cela, le projet OSIRIS développera une approche en 4 étapes :

1) la collecte, la diffusion de connaissances renforcées et l’analyse des facteurs et contraintes menant à l’exclusion sociale, permettant la définition précise de réponses possibles et adaptées à cette exclusion,

2) le développement de nouveaux services renforçant l’employabilité des populations rurales (formation), l’auto-emploi (soutien non financier et financier à la production,

3) dans un souci de préservation environnementale) et améliorant la sécurité sociale et économique (assurance santé, assurance agricole),

4) le déploiement de cette gamme de service dans un nombre accru de zones d’intervention du RESOPP,

5) et un plaidoyer permettant une meilleure participation des populations rurales dépendant de l’économie informelle aux choix politiques locaux et nationaux.

Concrètement, OSIRIS fournira une protection sociale et économique aux populations rurales vulnérables dépendant de l’économie informelle, dans 11 départements du Sénégal (Départements de Podor, Louga, Kébémer, Thiès, Tivaouane, Mbour, Foundiougne, Kaolack, Koungheul, Tambacounda et Sédhiou). Pour ce faire, ces populations bénéficieront d’une offre de services coopératifs et mutualistes, livrée par des organisations autonomes de proximité pour toucher les plus vulnérables à travers des plateformes offrant des bouquets de services.

Les résultats significatifs du projet sont :

 un dispositif de connaissance, d’analyse, d’orientation et de suivi-évaluation axé sur l’inclusion sociale, considérant la diversité socio-économique, géographique et de genre des exploitations familiales ;

 le renforcement de l’employabilité et de l’auto-emploi, destinés aux personnes et groupements, via le développement et la dispense de 25 modules de formation professionnelle (2.500 individus formés, majoritairement des jeunes et des femmes) ;

 50.000 membres bénéficiant des services de coopératives rurales (approvisionnement en produits alimentaires, en intrants : semences certifiées, fertilisants agricoles, en aliments de bétail, en produits phytosanitaires et en produits vétérinaires ; commercialisation des excédents de productions agricoles et appui-conseil) dont 12.500 chefs d’exploitation ayant souscrit à une assurance agricole ;

 40.000 membres ayant accès aux services financiers à travers des mutuelles (épargne, crédit, transfert d’argent, paiement divers) et non financiers (BDS) ;

 200.000 personnes couvertes par une assurance santé à travers des mutuelles de santé ;

 L’amélioration des compétences de 500 élus et du personnel technique des coopératives, des mutuelles d’épargne et de crédit et des mutuelles de santé ;

A la fin du projet, 600.000 personnes vulnérables en milieu rural seront directement touchés et les bénéficiaires finaux sont estimés 3 millions de personnes.

Projet financé par l’Union Européenne :

(JPG)


 

 

Document sans nom
Actualité
Géolocalisation
Retrouvez-nous sur Facebook
Presse....
Point de vue
Coopératives

 

bulletin