Contactez-nous: : 33 951 85 58 ou par : resopp@resopp-sn.org
Vous êtes ici: Accueil ->Programmes de renforcement ->Projet maraicher

A voir aussi

Comité de gestion du programme maraicher
Projet maraicher

Financement : Ambassade belge

Exécuté par la Cellule d’Appui Technique du RESOPP

Durée : deux (02) ans

Bénéficiaires : Pambal (Tivaouane) et Malicounda (Mbour)

Le réseau des organisations paysannes et pastorales du Sénégal (RESOPP) s’est mis en association avec d’autres organisations de la société civile (OSC) et ONG dans la région de Thiès actions coordonnées dans l’appui des producteurs et le monde rural en général. Ce consorsuim a pu obtenir un financement de la coopération Belge pour appui le secteur du maraichage dans la région de Thiès. Ce financement de la Coopérative Belge a été obtenu suite au plaidoyer mené pour l’intégration de la région de Thiès dans la zone d’intervention de la Coopération Belge.

Ce projet concerne essentiellement deux sites de productions maraîchères à savoir la zone de Mbour (Pointe Sarrène et Sinthiou Mbadane) et la zone de Tivaouane (Keur Pathé Khéwé, Keur Samba Yacine, Baïty et Keur Massongo).

Le financement obtenu par le RESOPP permet de financer la mise à disposition d’infrastructures pour un accès facile à l’eau pour les besoin de maraîchage et l’octroi de matériels d’irrigation adaptés aux différentes zones d’intervention et aux besoins. De plus une mise en disposition d’intrants de qualité est a été mené au prés des producteur maraîchers pour booster la production maraîchère dans ses zones d’intervention du RESOPP, région de Thiès.

Pour la première phase de financement du projet, le RESOPP a pu mettre à la disposition des bénéficières dans les deux communautés rurales de Malicounda et Pambal :

-   20 motopompes avec accessoires pour le site de Pointe Sarrène,

-   1 motopompe et un réservoir de 10 m3 surélevé de 3 mètres à Keur Pathé Khéwé puisqu’il existe déjà un puits fonctionnel.

-   Mise en place des intrants de qualité Nous comptons pour la deuxième du projet mette en place des puits individuels et un appui conséquent en intrants pour les producteurs au niveau des villages où se situent les sites concernés par le projet.

L’encadrement et le suivi des parcelles est assurée par des agents polyvalents recrutés au niveau des différentes zones d’action par le RESOPP et qui travaillent en étroite collaboration avec les agents techniques déconcentrés de la zone.

Quelques images de la visite de Mme Claire Terlinden, Point focal Sénégal du service D3 de la DGCD (Belgique) ce 18 mai 2011 à Pathé Kéwé(Coopérative de Pambal)

(GIF)

Forte mobilisation des populations lors de la visite des parcelles

(GIF)

Présentation des réalisations par le représentant des jeunes du village de Keur Pathé Kéwé

(GIF)

Le directeur de la CAT RESOPP expliquant les opportunités offertes par le Projet aux populations du village

(GIF)

Réservoir de retention d’eau pour arroser les parcelles

(GIF)

Moment d’échange fort entre les populations et la délégation belge

(GIF)

Quelques pas de danse pour magnifier ces moments forts

(GIF)

Arrosage des parcelles


 

 

Document sans nom
Actualité
Géolocalisation
Retrouvez-nous sur Facebook
Presse....
Point de vue
Coopératives

 

bulletin