Contactez-nous: : 33 951 85 58 ou par : resopp@resopp-sn.org
Vous êtes ici: Accueil ->Direction-RESOPP ->Volet Commercialisation

A voir aussi

Définition de stratégies

Suivi et Evaluation

Formation du personnel technique des coopératives
Documents produits

En collaboration avec Ex Change Expertise, une ONG belge, le volet Commercialisation du RESOPP en partenariat avec ADG a reçu pendant trois (3) semaines ( du 1 er au 29 avril 2014) un expert en commercialisation.

Il s’agissait pour l’Expert-Consultant Patrick Welby de faire un constat des difficultés du volet et de proposer des recommandations pour booster le volet Commercialisation.

Le rapport fait à cet effet sera disponible prochainement

Document à lire absolument : « Etude de la filière riz dans le département de Podor : Analyse des possibilités et stratégies de commercialisation du riz et sous produits pour la CORAD »

RESUME

Cette présente étude faite sur la base d’entretiens menés suite à un échantillonnage des différents acteurs tente d’analyser la rentabilité commerciale de la filière riz au niveau de la zone de Podor. Suite à un diagnostic fait sur les conditions actuelles de fonctionnement et d’organisation de la filière riz irrigué dans le département de Podor et l’analyse du maillon de la transformation, la collecte et la commercialisation du riz se présente comme une activité rentable pour le compte de la CORAD. En fait, la commercialisation du riz au niveau de la zone dégage actuellement une marge comprise entre 12000 FCFA et 38000FCFA par tonne de riz paddy contre 24000FCFA et 50000FCFA par tonne de paddy transformé. Elle présente aussi un avantage comparatif intéressant comparé à celle du riz importé avec un écart de moins de 30FCFA/kg.

La faiblesse des quantités mises sur le marché due en partie à une autoconsommation moyenne de plus de 45% de la production chez les producteurs et des prix aux producteurs qui, présentant de grandes variations saisonnières, occasionnent des difficultés d’approvisionnement en paddy. Cependant la vente pour le remboursement du crédit contracté et l’organisation de la collecte en s’appuyant sur la coopérative et sur son réseau sont une base de réussite totale de l’activité.

Les recommandations retenues pour une réussite sont liées à l’organisation de la collecte du paddy vue la concurrence actuelle occasionnée en grande partie par la crise céréalière. Les différents démembrements de la CORAD doivent être mis au cœur du processus de collecte (sections villageoises, GIE...). La collecte en collaboration avec les collecteurs libres que sont les bana-banas est très possible et simplifiera l’activité, sauf que leur recherche perpétuelle de profit fait actuellement qu’ils s’orientent d’avantage dans la commercialisation du riz décortiqué et sous produits.

Néanmoins la disponibilité et capacité de mobilisation financière de la CORAD reste un atout de taille pour la réussite. En somme, une bonne organisation interne, un renforcement de l’activité commerciale des semences de riz produits pour une maîtrise de la collecte, une intégration possible des femmes dans le processus de collecte et transformation du riz en sous produits seront les garants d’une totale réussite de la collecte/commercialisation du riz local avec un appui sur le réseau coopératif pour une maîtrise de la commercialisation.


 

 

Document sans nom
Actualité
Géolocalisation
Retrouvez-nous sur Facebook
Presse....
Point de vue
Coopératives

 

bulletin